Fichier joint

Industrie du Futur : permis de construire obtenu pour l’Usine 4.0 développée par l’EPA Sénart et le Groupe ELCIMAÏ pour la reconquête industrielle

23 sep. 20

Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

Ce jeudi 17 septembre, le projet d’Usine du Futur 4.0 modulable et bas carbone porté par l’EPA Sénart et le Groupe ELCIMAÏ a obtenu son permis de construire, et l’ensemble des autorisations administratives nécessaires à sa réalisation et à sa mise en service. Une étape décisive : grâce aux caractéristiques propres à cette solution très innovante et inédite, tout porteur de projet industriel sera en mesure de débuter son activité sur le site sous 10 mois de construction.
L’Usine du Futur : un concept unique d’usine optimisée, modulable et bas carbone

Aboutissement d’un partenariat débuté il y a 2 ans, entre l’EPA Sénart et le Groupe ELCIMAÏ, ETI spécialiste de la conception-réalisation de sites de production à haute valeur ajoutée technologique, l’Usine du Futur repose sur un concept unique dans le champs de solutions d’implantation proposées aux acteurs industriels : une offre « packagée »  pour un produit immobilier et foncier « prêt à construire », à hautes performances environnementales, situé sur le parc d’activités du Bois des Saints-Pères, sur les communes de Cesson et Savigny-le-Temple (77). L’obtention, ce jeudi 17 septembre, du permis de construire déposé par le Groupe ELCIMAÏ, ouvre la voie à la réalisation de ce site dédié à l’industrie du Futur : grâce à l’ensemble des démarches portées par l’EPA Sénart et ELCIMAÏ : « Depuis le début du projet, les équipes de l’EPA Sénart agissent pour lever l’ensemble des freins techniques et réglementaires habituellement inhérents à tout projet de création de site industriel », souligne Aude Debreil, Directrice générale de l’EPA Sénart. «Avec le permis de construire désormais obtenu, nous proposons aux industriels un terrain purgé de toutes les contraintes archéologiques et environnementales, prêt à recevoir les activités propres aux ICPE sans besoin pour le porteur de projet de déposer une déclaration, mais aussi prêt à la vente et à la construction ».

Conçu selon le concept d’Enveloppe Industrielle Durable (EID ®) du Groupe ELCIMAÏ, le projet est couplé à un jumeau numérique réalisé en mode BIM, permettant une complète adaptabilité du site à l’évolution des activités de ses occupants sans aménagement lourd, en rendant le processus de production indépendant de la structure immobilière (par exemple, le passage d’une production aéronautique à l’élaboration de produits cosmétiques). L’unité de production offre une superficie cible de 22 000 m2 bâti (le programme industriel s’étend sur une surface de 10 000 m2 à 35 000 m2, avec une flexibilité de l’assiette foncière de 3 à 8 hectares). « Les autorisations administratives à présent obtenues, nous pouvons nous engager auprès de nos prospects industriels à livrer, sous 10 mois, un site en tous points conforme à leurs attentes, permettant une production industrielle Bas carbone en associant recyclage des matières premières et réversibilité de l’outil de production. », complète Christophe Chauvet, Directeur du développement du Groupe ELCIMAÏ. L’EID ® intègre également une solution numérique d’optimisation de l’exploitation et de la maintenance, permettant un rendement supérieur de 10 à 15 % et une diminution des consommations d’énergies jusqu’à 30 % par rapport à un site industriel « classique ».


L’engagement de l’EPA Sénart pour l’Industrie du Futur salué par l’Etat dans le cadre du « Pack rebond » pour la reconquête industrielle

Au cœur du Territoire d’industrie de l’Agglomération Grand Paris Sud, l’Usine du Futur 4.0 avait été retenue, le 20 juillet dernier, par les Ministères de la Cohésion des territoires et de l’Economie, des Finances et de la Relance parmi une liste de 5 sites en Ile-de-France, dits « clés en main » car en mesure d’accueillir dans des délais très réduits des activités industrielles hautement stratégiques et innovantes.

« Plus que jamais, l’EPA Sénart assume son positionnement différenciant à l’échelle de l’Ile-de-France en faveur de l’accueil d’activités industrielles très innovantes », souligne Aude Debreil. « Cette envie d’industrie commune à l’EPA Sénart et à l’ensemble de ses partenaires, au premier rang desquels les collectivités locales, ont déjà su convaincre de nombreux leaders français et nationaux des filières de l’industrie et de la supply chain », précise-t-elle. Depuis 2019, des groupes internationaux tels qu’Iris Ohyama, Plasson, et BioBank ont ainsi choisi le territoire de l’EPA Sénart pour ses solutions foncières hautement qualitatives et sa situation géographique stratégique (à la croisée des autoroutes A5 et A6 et à proximité de la N104, et au cœur d’un bassin d’emploi formé aux fonctions de production de plus de 350 000 habitants), rejoignant notamment Leroy Merlin ou encore Cdiscount.
plan du site mentions légales haut de la page