Fichier joint

Edgar Suites : un nouveau format hôtelier, résilient et performant

23 nov. 20

Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

Entre avril et octobre, Edgar Suites enregistre un taux moyen d’occupation de ses résidences hôtelières de 82% : une surperformance remarquable en période de pandémie, mais qui n’a rien d’inexplicable.

Nouvelle offre, nouveaux types de séjours, tarification adaptée et incitative : flexible et hybride, le modèle Edgar Suites se révèle résilient, et même performant ! Explications.

Les « Suites Urbaines », systématiquement localisées en hypercentre, disposant chacune d’une cuisine équipée d’ustensiles performants et ultramodernes ; accueil et conciergerie digitaux et personnalisés ; suites spacieuses et à la décoration unique… L’ADN d’Edgar Suites, qui propose une nouvelle version de l’accueil, conjuguant hospitalité et autonomie du client, se révèle tout d’abord particulièrement adapté aux nouvelles règles d’hygiène et de prophylaxie imposées par la pandémie de Covid-19.

Une vision de l’accueil adaptée aux impératifs liés à la pandémie

Dès la conception d’Edgar Suites, il s’agissait de partis-pris forts, destinés à repenser l’hôtellerie et ses attendus, et à redistribuer les points de contact avec le client : fin de l’accueil traditionnel assuré par un concierge derrière son comptoir et fin de la restauration, souvent mal notées par les clients et générateurs de coûts et d’espace réquisitionné… En les remplaçant par une conciergerie digitale hyper réactive et des cuisines équipées, le format Edgar Suites respecte la distanciation sociale et limite les interactions entre personnes, sans qu’il s’agisse d’une solution par défaut, synonyme d’espaces condamnés et déserts dans les hôtels traditionnels. Et aujourd’hui, les restrictions sous toutes leurs formes constituent un argument de plus en faveur des cuisines intégrées dans les Suites.

Les appartements Edgar Suites sont par ailleurs conçus pour permettre le travail à distance dans de bonnes conditions : une autre caractéristique qui se révèle aujourd’hui précieuse, et qui attire une clientèle majoritairement business, pour des séjours d’une durée moyenne de 4 à 5 jours. Depuis avril, les séjours courts sont complétés par une clientèle de plus longue durée allant de 10 à 90 jours. Ceci rendu possible par des prix à la nuitée abordables grâce à des remises suivant la durée.)

Une offre « moyenne durée » qui trouve ses publics : l’hôtellerie agile

Cette offre « moyenne durée », lancée au début du confinement, a trouvé ses publics : qu’il s’agisse de travaux dans l’appartement familial, de rassemblement des membres d’une famille le temps d’une mission de conseil, de quarantaine exfiltrée ou de « naufragés de la Covid-19 », tous concourent au taux de remplissage de 90%. Auparavant majoritairement touristique, avec une forte proportion de clients originaires des Amériques et d’Asie, la clientèle est aujourd’hui à 90 % française et européenne.

Polyvalentes et flexibles, les Edgar Suites ciblaient déjà une clientèle hybride, motivée par l’envie de conjuguer voyages à motifs professionnels et familiaux : cette clientèle hybride s’est encore renforcée pendant le confinement avec les possibilités du télétravail. Les clients professionnels (70 % des clients, souvent des consultants, des universitaires ou des ouvriers) réservent du lundi au jeudi, et sont rejoints par leur famille pendant le week-end, qui bénéficient des prestations de qualité des suites. Dans cette période si particulière, de nouveaux paradigmes émergent, dans tous les domaines : Edgar Suites, dans l’hôtellerie, constitue l’un de ces nouveaux business models.

plan du site mentions légales haut de la page